Physicien, biologiste et limnologue, Pierre Mercier (1890-1976) a marqué le monde scientifique par son éclectisme et sa rigueur dans les travaux qu'il a menés. Après des études supérieures à Lausanne, il obtient en 1921 un Doctorat ès Sciences dans le domaine de la physique appliquée sous la direction du Professeur Charles E. Guye en présentant une thèse intitulée : «Recherche sur le potentiel disruptif dans l'anhydride carbonique aux pressions élevées». Pierre Mercier quitte alors la Suisse pour Cambridge et passe deux ans au Cavendish Laboratory sous la conduite de Sir E. Rutherford. Il se rend ensuite à Paris pour poursuivre ses recherches en collaboration avec Irène Curie à l'Institut du Radium créé et dirigé par Marie Curie.
En 1924, Pierre Mercier est appelé à Lausanne pour rejoindre l'équipe scientifique du nouveau Centre Anticancéreux Romand (CACR) dont il sera nommé par la suite Secrétaire du Comité de Direction. En 1964, après la dissolution du CACR, Pierre Mercier devient membre du Conseil de Fondation de l'Institut Suisse de Recherche Expérimentale sur le Cancer (ISREC).
Parallèlement à ses recherches sur le cancer, Pierre Mercier exprime un vif intérêt pour les Sciences Naturelles, se réorientant dès 1939 dans le domaine de la limnologie (science ayant pour objet les questions d'ordre physique ou biologique relatives aux lacs). En 1954, il accomplit un travail remarquable sur l'eutrophisation des eaux du lac de Bret, au nord de Lausanne, qui rend possible l'élaboration d'un dispositif pour sa réoxygénisation; ce procédé permet alors d'alimenter une partie de la ville de Lausanne en eau potable. Pierre Mercier est membre de la Société Helvétique des Sciences Naturelles dès 1920, de la Société Vaudoise des Sciences Naturelles dès 1927, qu'il préside en 1936 et dont il devient membre émérite en 1961. Il est nommé en 1967 membre bienfaiteur du fonds F. A. Forel qu'il créa en 1960 et auquel il fit deux donations pour l'encouragement de la limnologie. Tous ceux qui ont eu le privilège de collaborer avec le Dr Pierre Mercier, de bénéficier de ses conseils et de son appui toujours bienveillants, ont appris à apprécier cet homme de culture et d'une grande modestie. Pierre Mercier laisse le souvenir d'un homme passionné et dévoué aux entreprises scientifiques dans lesquelles il s'est investi ainsi que d'un mécène discret.

En mémoire à l'oeuvre scientifique et humaine du Dr Pierre Mercier, Madame Christiane Henneberger-Mercier, sa fille, décide en 1999 de créer une Fondation pour la recherche scientifique, offrant ainsi aux chercheurs un soutien pour poursuivre leur projet de recherche. La Fondation Pierre Mercier pour la Science témoigne de l’ouverture d’esprit et de la générosité de Christiane Henneberger, décédée en 2003, qui attachait une importance particulière à l’innovation et au progrès, et qui avait foi en la nouvelle génération.

La Fondation est constituée de:

Professeure Martine Rahier, présidente de la Fondation et conseillère scientifique
Professeure Heidi Diggelmann, conseillère scientifique
Docteur Pierre-Alain Menoud, conseiller scientifique
Docteur Frank Schwenter, conseiller scientifique
Professeure Isabelle Décosterd, conseillière scientifique
Professeure Margot Thome Miazza, conseillière scientifique
Maître Christian Terrier, notaire et secrétaire de la Fondation

L'instrumentation de l'acte constitutif eut lieu devant notaire en date du 6 octobre 1999.